mardi 12 janvier 2016

Quinze ans de Chaos

Aujourd'hui 12 janvier, c'est un anniversaire.
Le Donjon de Naheulbeuk fête ses quinze ans.

Il y a quinze ans, John Lang mettait en ligne les premiers fichiers de la saga qui allait mettre à la mode les aventures en MP3 (aujourd'hui quelque peu supplantées par les chaînes Youtube), lancer le Naheulband, les BD, les jeux, et faire de son créateur, non plus un webmestre bricolant du son sur son temps libre, mais un artiste à temps plein.
Et il n'est pas le seul à avoir vu changer le cours de sa vie. Naheulbeuk a infléchi de nombreux destins, provoqué des rencontres, fait naître des vocations et même des enfants.

Ça vaut pour moi aussi.
On ne s'en rend pas forcément bien compte, vu de l'extérieur, et pourtant, s'il n'y avait eu ces fichiers MP3 narrant les aventures pathétiques d'archétypes fantasy pas très fins, je ne serais pas la personne que je suis aujourd'hui.

En 2001, quand j'ai découvert les premiers épisodes qui étaient en ligne depuis quelques mois, j'étais une jeune travailleuse, parisienne depuis peu, avec une vie sociale assez réduite (je ne connaissais pas grand-monde autour de Paris) et des rêves créatifs en sommeil, essentiellement occupée à m'installer dans ma vie professionnelle. Là-dessus arrive Naheulbeuk, un truc marrant et sans prétention, avec une sorte de forum primitif (un livre d'or Ketix) sur lequel j'engage des discussions avec John lui-même, ainsi qu'avec d'autres intervenants réguliers.
Le temps passe. Le Ketix devient forum et attire une population de plus en plus riche, nombreuse et variée. Rencontres IRL en France, en Belgique et en Suisse. Certains d'entre nous écrivent, d'autres sont vidéastes ou musiciens ; tous, nous sommes aux premières loges de l'évolution de la saga, de la carrière débutante de Pen of Chaos et du Naheulband.
Je fais partie des fous furieux qui s'impliquent au plus proche de la source, juste parce que ça m'éclate. À aucun moment je n'ai l'impression de détenir un quelconque titre dans une quelconque cour, parce que pour ça, il faudrait déjà que John soit roi ou président, et ce n'est pas son genre. D'ailleurs, à titre professionnel, dire "j'ai collaboré à Naheulbeuk" ne m'a jamais ouvert la moindre porte.

Le forum est en sommeil aujourd'hui, tombé en désuétude sous la pression des réseaux sociaux. Je n'ai pas écouté un épisode de Naheulbeuk depuis des années, et je ne révise pas les chansons du Naheulband entre deux concerts. Je n'en reste pas moins marquée par le Chaos.

  • Le Chaos entre amis
Encore aujourd'hui, une bonne moitié de mes amis se compose d'anciens du forum Pen of Chaos. Au fil des années, j'en ai vu s'aimer, se reproduire, se séparer ou se marier, parfois tout ça, et pas forcément dans cet ordre.
Ces derniers mois, j'ai percé des fûts de bière avec des chaotiques, grillé moult barbecues avec des chaotiques, pourri mon spa avec des chaotiques, marié un dragon et une sorcière selon les rites discordiens, et fêté le Nouvel An avec des chaotiques. Samedi dernier, on a mangé la galette avec des chaotiques.
Meilleurs potes ever.

Le réveillon chaotique, ça donne des trucs dans ce genre.

  • Le Chaos en froufrous
La fréquentation de filles assumant leurs goûts, leurs envies, n'ayant pas froid aux yeux et ne s'obligeant surtout pas à se conformer à la mode, tout ça m'a aidée à forger mon style : un peu d'observation par-ci, un conseil judicieux par-là, une audace en petit comité... Le temps a fait le reste. Donc si, aujourd'hui, mes excentricités froufroutantes vous ravissent, vous le devez au moins un peu à LadyFae, à Keridwen, à Armorphée, à Drak et à d'autres ravissantes femmes du Chaos.

  • Le Chaos en vidéo
La honte ? Connais pas. S'il y a une chose que l'on apprend en traînant au milieu de John et de ses copains, c'est que le ridicule ne tue personne, et peut vachement défouler, en plus.
C'est ainsi que j'ai fini sur certaines des vidéos du sieur Zaz, que c'est souvent nul, mais que j'assume.
D'ailleurs, je rejoue (mal) dans un film amateur, quand vous voulez.

Ma bêtise préférée reste celle-ci :
 
  • Le Chaos en musique
Bien sûr, j'ai toujours aimé chanter, mais avant, c'était juste sous la douche.
Depuis, initiée aux chansons traditionnelles par LadyFae, j'ai animé divers événements, subjugué la Flander's Company autour d'une pizza (si, si)...
 
 
... et on sait, dans les milieux autorisés, que si Lili la guerrière a un grave empêchement, je peux la remplacer sur certains morceaux (bien que je sois loin de valoir l'originale).
 
 
C'est aussi un peu par le biais du Chaos que j'ai fini recrutée par The Deep Ones : Ghislain m'avait déjà entendue sur scène, et a donc fait confiance à Nathalie quand celle-ci lui a suggéré mon nom, le jour où il y a eu besoin d'une chanteuse supplémentaire.
 
 
  • Le Chaos triumviral
Trois lettres : ZoC.
Beaucoup, beaucoup, beaucoup d'idées dingues.
Avec Welf et Skro, il se produit une étrange alchimie qui nous rend tous beaucoup plus heureux quand nous racontons des bêtises ensemble. Les gens des éditions Elenya se souviennent encore du dernier Trolls & Légendes, où j'ai à moitié défoncé leur stand pour aller me jeter dans les bras de Welf, que je n'avais pas vu depuis beaucoup trop longtemps (oui, il est marié et moi aussi, où est le problème ?).
Aujourd'hui, on fait de la radio à la télé sur ordinateur, cherchez pas, c'est du n'importe quoi très vite version 2.0 !
Émissions en direct certains dimanches soirs, on les annonce à l'avance et elles restent en ligne ensuite.
 
  • Le Chaos littéraire
Last but not least, bien entendu !
C'est sur le forum Pen of Chaos que j'ai fait mes premières armes d'auteur-qui-montre-des-trucs (par opposition à l'auteur-qui-cache-ses-textes). C'est avec John Lang que j'ai obtenu mon premier vrai public, par l'intermédiaire de l'Encyclopédie. C'est avec les Arcanes de Naheulbeuk que j'ai touché mes premiers vrais droits d'auteur.
Si on pousse un peu plus loin, le jour où Daelf a recruté du monde pour l'accompagner sur le NaNoWriMo 2006 (au cours duquel j'ai commis Et pour quelques gigahertz de plus...), elle est venue le faire sur le forum POC.
 
Tout ça pour dire un truc extrêmement idiot, absurde en apparence et pourtant totalement vrai :
 
Si je suis écrivain aujourd'hui, si je parcours la France pour rencontrer des lecteurs, si je chante sur scène et si j'ai les meilleurs potes du monde, c'est grâce à Naheulbeuk.
 
Et ça, c'est énorme.
Merci encore, John.

4 commentaires:

  1. Ah, tous ces souvenirs... Merci pour ce bon moment :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est cool de voir que tu as participé, et plus encore, à Naheulbeuk. J'ai bien aimé la série, et les BD plaisent bien.

    Bientôt 16 années de chaos. :-)
    Merci John pour nous avoir offert Oph.
    l'Amibe_R Nard

    RépondreSupprimer
  3. Mon dieu, ça veut dire que Nalheubeuk est un ado ?
    Diantre, ça ne me rajeunit pas (même si je ne me suis inscrit sur le forum qu'en 2002).
    Il m'est plaisant de voir quelques chaotiques qui ont réussit dans le domaine du livre ou de la BD (et c'est une façon de claquer ma thune mal acquise). Et dire qu'avant lire du Oph s'était gratuit... Où ai-je mis mon pdf du Prince Coriolan ?

    Chose amusante d'ailleurs, je ne crois jamais avoir rencontré PoC, ni écouté en live le Naheulband.

    RépondreSupprimer
  4. Il existe toujours du Oph gratuit, médisant !

    RépondreSupprimer