mercredi 2 mars 2016

Blogs de lecture, on vous aime !

Une fois n'est pas coutume, au lieu de râler, d'argumenter ou de me justifier, aujourd'hui, je vais jouer les bisounours.

Ce week-end, au Salon Fantastique, j'ai passé deux jours à dédicacer à côté d'Estelle Faye, que je commence à bien connaître, qui est volubile et souriante, et donc nous avons passé pas mal de temps à papoter. Jusqu'ici, tout va bien.
Nous avons ainsi découvert un point commun entre deux de nos livres respectifs : Un éclat de givre pour elle, et La dernière fée de Bourbon pour moi.
Mais quoi donc ? Qu'est-ce qui peut rapprocher un post-apo joyeux, parisien et jazzy, d'une uchronie victorienne magique et tropicale ?
La réponse est : les blogs.

(cette photo de mon carton de fées vous est aimablement offerte par l'amicale des fournisseurs d'images n'ayant qu'un lointain rapport avec le propos de l'article)

Un éclat de givre, comme La dernière fée de Bourbon, sont des romans qui se sont vendus doucement à leur sortie. Tranquilles, mais sans faire de vagues.
Et puis les chroniques positives se sont accumulées, des blogs parlant de chacun en termes élogieux, voire leur décernant des coups de cœur... tant et si bien qu'au bout de quelques mois, les ventes ont augmenté (je ne dirai pas qu'elles ont "décollé" parce qu'elles ne partaient pas de zéro non plus). Comme quoi le bouche à oreille fonctionne, et a son rôle à jouer dans le succès d'un livre, en particulier dans la petite édition où les grosses machines de promotion type "tête de gondole à Carrefour" ou "affiche dans le métro" ne sont pas envisageables.

Donc aujourd'hui, je tire mon chapeau aux blogs de lecture et aux personnes qui les tiennent.
Vous avez le droit de ne pas aimer mes livres. Je relaie les chroniques négatives aussi bien que les positives, par honnêteté intellectuelle. J'y trouverai même parfois matière à m'améliorer.
Et si vous aimez, si vous le dites... Alors chacun de vos mots aura pour moi la saveur du miel.
(ah, on me dit dans l'oreillette que j'en fais trop)

Bref, les blogs, je vous aime, on vous aime. Vous êtes formidables, surtout n'arrêtez pas de partager vos découvertes !
(d'ailleurs, même en tant que lectrice, il m'arrive de choisir mes lectures en fonction de vous)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire