jeudi 4 août 2016

Un écrivain, ça écrit énormément (ou pas)

Jauge d'énergie : 18/100.
Envie d'écrire : 79/100.
Mince.

C'est super bizarre d'avoir envie de faire mille et une choses, qu'il s'agisse d'écriture ou d'une autre forme de création, et de peiner à trouver le temps et la force pour les mener à bien.
Lever le pied ? Pourquoi pas, mais sur quoi ? Je me restreins déjà bien assez sur ce que j'aime, comme par exemple sur les photomanipulations : j'ai des idées, mais je n'ai pas ouvert le logiciel depuis sept mois. Couper davantage mon filet d'oxygène ne me ferait sans doute guère de bien.
Donc oui, j'avance, cahin-caha.

En juillet, j'ai remis le couvert du Camp NaNoWriMo, en solo puisque mon chalet du mois d'avril s'était révélé presque désert et pas franchement utile. Objectif 12000 mots, relevé sans trop de difficultés en terminant le tome 2 de Freaks' Squeele et en poursuivant la rédaction d'Ysa Zéro.


Puisque la barre était franchie, je n'ai même pas ajouté à mon total ce que j'ai écrit ensuite, à savoir : tout un nouveau chapitre pour Freaks' Squeele, et aussi une nouvelle pour un appel à textes fermé (je sais, c'est moche, c'est du favoritisme, bouh, mais vu la fréquence à laquelle je réponds à ce type d'appel, je ne vole pas souvent la place des jeunes, croyez-moi).

Là-dessus, je me rends compte d'un phénomène bizarre : j'ai de nouveau envie d'écrire des nouvelles, alors que je ne faisais que du format long (ou semi-long avec Ana l'Étoilée) depuis trois ans.
Donc je me lance dans la rédaction d'une deuxième nouvelle, comme ça, dans la roue de la première. Pour l'instant, je n'ai pas de titre, pas grand-chose à en dire à part que c'est de la SF, mais je vais tâcher de terminer ça rapidement.
De toute façon, on doit rendre le Freaks' Squeele dans quelques jours et on n'a pas fini de bosser dessus.

Bref, malgré des ralentissements sur certains fronts (de façon tout à fait indépendante de ma malheureuse volonté), l'envie reste intacte et je m'éclate toujours autant à dérouler les fils et à tisser des textes.
Pourvu que ça dure.

2 commentaires:

  1. :) l'important j'ai envie de dire c'est d'écrire !
    Bon courage pour les prochains mois ! Keep going on !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Meilleures ondes à toi aussi pour tout ce que tu fais !

      Supprimer