lundi 13 mars 2017

Retour d'un rêve

La vie d'écrivain a ses moments magiques. Ceux où l'on se retrouve entre invités d'un festival, à oublier les contingences matérielles de la vilaine vraie vie, pour montrer nos nouveaux bouquins, parler, rire, manger, boire, plaisanter, inventer et rêver.
 
Moment magique à Meyzieu, capturé par Présences d'Esprits.

Quel meilleure occasion de rêver que les Oniriques 2017 ?
J'ai passé trois jours merveilleux en compagnie de personnes formidables, toujours aussi étonnée de voir à quel point des pointures du microcosme comme Jean-Claude Dunyach, Jean-Luc Marcastel ou même Pierre Bordage (et j'en ai oublié une pelletée au passage) me considèrent comme l'une des leurs.
Toujours aussi ravie de parler avec les lecteurs, de leur dédicacer parfois un livre.
Toujours aussi heureuse quand quelqu'un me dit avoir apprécié mon écriture.
Toujours aussi contente de marcher simplement sur une place du Marché inondée de soleil.
Toujours aussi impressionnée devant l'équipe de bénévoles aux petits soins avec tous les auteurs, thé et café toute la journée, accompagnés de biscuits ou de viennoiseries.

Magie à tous les étages, fées et trolls, excellente synergie de groupe au cours de la table ronde du dimanche, concert du samedi raté pour cause de jambes récalcitrantes (j'ai rarement autant eu les mollets qui hurlaient pour être allongés à l'horizontale, alors que par miracle, mes pieds ne souffraient pas trop dans les petites chaussures).

Double part de rêverie.
Envie d'y retourner, demain, aujourd'hui, toujours.

Ou tout simplement dans deux ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire