Souvenirs des Utopiales 2018 : l'art de causer dans le poste

J'étais aux Utopiales du 2 au 4 novembre 2018.
Pourquoi attendre si longtemps pour rédiger un billet à ce sujet ? Parce que j'attendais d'avoir les liens vers toutes les tables rondes, pardi !

Les z'Utos, j'y avais juste fait un très court saut, en simple visiteuse, il y a quelques années. J'avais surtout traîné au bar où je rencontrais des camarades. D'ailleurs, en 2018, j'ai aussi un peu traîné au bar, mais moins. Et surtout pour parler à des camarades.
Mais cette fois, j'étais invitée, et ça change tout.
L'ambiance de fourmilière s'apprécie mieux quand on reste plusieurs jours et que l'on prend le temps d'observer les déplacements entre les conférences, la librairie, les expositions, les jeux et les séances de cinéma. C'est tout un petit monde qui vit à cent à l'heure dans la Cité des Congrès, les yeux grand ouverts sur l'imaginaire.
Et pour quelqu'un comme moi, quelqu'un d'effroyablement timide, quelqu'un qui lutte tous les jours contre un complexe de l'imposteur XXL, il y a eu la sensation extraordinaire de faire partie de ce monde, pour de bon, à part entière.

Dès la sortie de la gare, les retrouvailles avec Nantes, la ville de mes études, rayonnante sous un beau soleil d'automne, m'ont fait friser l'overdose émotionnelle. Pendant tout mon séjour, je n'ai pas quitté ce petit nuage, engrangeant des tas de moments mémorables (conversations avec Mélanie Fazi, compliments de Laurent Genefort, piles de bouquins en dédicace, naissance de l'Observatoire de l'Imaginaire, ou encore la rencontre au sommet entre Clémence Lossone et Jean-Marc Ayrault).

Le photocall en folie

Mais surtout, mes Utopiales, ça a été trois tables rondes dont ma toute première en tant que modératrice, un exercice inédit dont, paraît-il, je me suis presque bien sortie.
Grâce à Actusf (que mille fleurs de chèvrefeuille embaument chacun de leurs pas), les trois sont désormais disponibles à l'écoute, quand vous voulez, où vous voulez.

Bref, un week-end de travail, oui, mais du travail passionnant (et rémunéré au tarif légal de la table ronde).
Si j'ai l'occasion de revenir en 2019, je le ferai avec plaisir. Plutôt deux fois qu'une !

Commentaires